Lean Six-Sigma, c’est quoi?

Vous ne vivez pas de difficultés dans le traitement de votre facturation? Vos relations fournisseurs? Vos réclamations? Tout vos collaborateurs comprennent pourquoi ils font telle activité dans le traitement des dossiers de vos clients? Sont-ils capables de dire si leur activité apporte de la valeur à ces clients? Vous ne rencontrez aucun problème dans vos circuits de décision et de pilotage?

Je serais très surpris que vous ayez répondu « non » à toutes ces lignes… C’est normal: votre entreprise, comme beaucoup d’autres, gagnerait sûrement à adopter Lean Six-Sigma. Que vous soyez dans l’industrie ou dans les services, cette méthode est la plus puissante pour améliorer des processus pour lesquels on recherche: soit un gain de performance, soit une meilleure qualité, soit une réduction des coûts.

Ce qui est puissant avec cette méthode, c’est qu’elle marche d’autant mieux que le processus est complexe et transverse. Pour les processus peu complexes, des méthodes plus simples sont mieux adaptées: le Lean seul ou aussi le BVBS… Le Bon Vieux Bon Sens!

De quoi parle-t-on? Lean Six-Sigma c’est l’association de deux méthodes:

  • Lean, mis au point dans les années 50 par Toyota. Objectif de la méthode: éliminer tous les gaspillages dans le processus de façon à le fluidifier. Un processus fluide est un processus performant car toutes les étapes fonctionne sur le même rythme. En effet, si une étape dans un processus est plus lente que les autres, elle imprime le rythme à tout le processus. Lean s’occupe de trouver les étapes les plus lentes pour réduire leur durée et ainsi augmenter la performance globale du processus. Lean adresse principalement la performance
  • Six-Sigma, mis au point au cours des années 80 par General Electric principalement. Six-Sigma s’occupe d’éradiquer les défauts; défauts dans le traitement de dossiers, bugs dans des applications, défauts dans les pièces sortant d’une chaine de production industrielle. La base de Six-Sigma est la suivante: les défauts sont d’autant plus nombreux que le processus n’est pas maîtrisé. Autrement dit, il y a une relation directe entre les variations d’un processus non maîtrisé et le nombre de défauts. C’est du BVBS, et c’est quantifié par les outils statistiques comme la loi de Gauss (la loi normale)

En utilisant les deux méthodologies, on améliore la performance, on réduit les coûts et on augente la qualité. Tous les processus de l’entreprise sont potentiellement concernés: les processus métier (facturation, engagements comptables, traitement de dossiers, réclamations, processus industriels, etc) tout comme les processus informatiques (incidents, changements, call centers, etc).

Si le moteur de la méthode sont le Lean et le Six-Sigma, le carburant, c’est la donnée. Le pré-requis pour utiliser une telle méthode est de disposer de métriques. Pas de mesure, pas d’amélioration. Ce n’est d’ailleurs pas propre à Lean Six-Sigma; mais comme Six-Sigma utilise des outils statistiques, leur matière de base est la donnée.

La mise en oeuvre d’une démarche basée sur la mesure et donc la donnée, peut être en soi un bouleversement pour l’entreprise; encore beaucoup ne sont pas habituées à se mesurer. Pourtant, disposer de métriques est indispensable pour mesurer sa progression (ou non-progression), ainsi que sa vitesse vers l’atteinte de l’objectif.

L’identification et la définition des métriques critiques du processus est un enjeu pour la méthodologie Lean Six-Sigma. Si l’entreprise n’est pas prête à se mesurer, quelle qu’en soit la raison, la méthode ne donnera pas les effets escomptés: il vaut mieux basculer vers le Lean ou le BVBS.

En résumé ce qu’il faut retenir de Lean Six-Sigma:

  • toutes les entreprises ont besoin d’améliorer la qualité, la performence ou réduire les coûts de leurs processus transverses;
  • l’identification puis l’éradication des gaspillages est une force de la méthode Lean
  • la réduction du nombre de défauts qualité par une maitrise de la variabilité du processus est une force de Six-Sigma
  • si l’entreprise est prête à se mesurer et a la volonté de s’améliorer, alors Lean Six-Sigma sera, à coup sûr, d’une aide précieuse

Plus de détails sur: https://www.skills4all.com/formation-certification/lean-IT/17-formation-lean-six-sigma-en-ligne/

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s