Quel intérêt d’être certifié Lean Six-Sigma Black Belt?

Dans un précédent article (Lean Six-Sigma, c’est quoi?) j’ai tenté d’expliquer la méthodologie Lean Six-Sigma et montrer sa puissance. Venue de l’industrie (automobile et électronique), la méthodologie Lean Six-Sigma donne des résultats spectaculaires sur des processus de production transverses. Ceux-là mêmes sur lesquels reposent la valeur ajoutée de l’entreprise aux yeux des clients. Originellement, des processus de production industriels (chaînes de montage, chaînes de production de composants ou plaques de silicium, etc).

Depuis quelques années, les sociétés dans le secteur des Services ont compris que cette méthodologie était utilisable en leur sein. Tous les jours, de nouveaux retours d’expérience confirment que Lean Six-Sigma est capable d’améliorer des processus dans les domaines de l’assurance, de la banque, de la santé, des Administrations (collectivités, hôpitaux, services de l’État) parmi tant d’autres. De nombreux exemples existent déjà sur des processus très industrialisés comme les centres de service (call centers), les processus d’engagement/facturation et processus de traitement de dossiers. Des benchmarks sectoriels commencent à apparaître.

Bien sûr, le secteur des Services a adopté bien plus récemment Lean Six-Sigma que l’industrie (30 années les séparent). Comme la maturité du sujet en entreprise n’est pas la même, on peut se poser la question du niveau de certification (Yellow Belt, Green Belt et Black Belt) : à quoi sert-il de se certifier au plus haut niveau de la méthodologie (Black Belt) alors que les processus de l’entreprise ne sont pas encore maîtrisés, ni même parfois, documentés ?

Eh bien, justement..

Etre certifié au plus haut niveau de la méthodologie, c’est avoir en tête l’ensemble des outils et techniques utilisables dans ses propres processus. Avant d’emprunter une route, on regarde les moyens de transport, et on choisit le plus adapté ; mais cela nécessite de connaître les moyens de transports eux-mêmes et toutes les options dont vous pourriez disposer.

La certification Lean Six-Sigma Black Belt, en plus d’être une certification extrêmement recherchée et valorisante, vous permet de savoir :

  • comment découvrir et documenter un processus, pour le comprendre en détails et pouvoir l’améliorer rapidement ;

  • comment utiliser la documentation du processus pour créer une émulation autour du projet d’amélioration et dynamiser la communication ;

  • quels sont les gains immédiats qui peuvent être dégagés en identifiant les gaspillages de tous types dans le processus et les éradiquer rapidement ;

  • en quoi la mesure est fondamentale dans l’amélioration ; impossible de ne pas être sensibilisé à ce point après être passé par une formation Lean Six-Sigma ! Améliorer un processus, c’est le mesurer, le mettre sous monitoring et récolter le plus de données possible ;

  • en quoi les mesures quand elles existent, sont souvent mal interprétées : en quoi les outils statistiques permettent d’interpréter les données, surtout quand on dispose de peu de données (plutôt le cas dans le domaine des Services à l’inverse de l’industrie). Le mot d’ordre : il vaut mieux peu de données imprécises que pas de données du tout ;

  • Comment des outils simples comme les Cartes de Contrôle permettent de maîtriser un processus et d’identifier les dysfonctionnements rapidement. Comment elles permettent de représenter le fonctionnement du processus et évaluer son niveau de contrôle ;

  • Comment quantifier la qualité des livrables produits par le processus et prédire le taux de défauts (nombre d’erreurs par dossier traité, nombre de bugs dans une application, temps de réponse d’un centre de services, etc.) ;

  • quels sont les outils utilisables pour identifier une amélioration, simuler son effet et prioriser les améliorations en fonction de leur apport ;

  • Quelles sont les méthodes qui permettent de collecter des données rapidement lorsqu’on n’en dispose pas, même si cet ensemble de données n’est pas complet ou imprécis ;

Peut-être que vous n’utiliserez pas toutes ces techniques dans le cadre de vos processus d’entreprise pour le moment ; mais les connaître, c’est identifier plus rapidement les causes de dysfonctionnement, et savoir comment les traiter. C’est tester des hypothèses sur des données concrètes, car sans mesure, l’amélioration n’est pas possible.

Pour en savoir plus :

https://www.skills4all.com/formation-certification/lean-IT/17-formation-lean-six-sigma-en-ligne/

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s